roches, nature et paysage

Nouveau

Saint-Etienne-de-Boulogne & Gourdon : Entre mer et montagne – parcours géologique & livret

Publicités

PROJETS EAUX ARDECHE CLAIRE et SYNDICAT CHASSEZAC

Dans le cadre d’un appel à projet sur un projet pédagogique sur l’eau,
porté par le Syndicat Ardèche Claire, nous sommes intervenus en 2017 sur plusieurs classes
et en particulier sur la classe de CE2, CM1, CM2 de l’école primaire de Voguë.
Au cours d’une séance d’immersion sur la confluence de l’Auzon et de l’Ardèche en mars,
les élèves ont pu réaliser un parcours d’observation sur la zone commune inondée
et repérer les laissées de crues ainsi que les traces d’animaux.

Sur une seconde intervention, réalisée non loin de l’école,
les élèves ont pu modéliser une rivière, de l’amont à l’aval, réaliser des aménagements
et faire pleuvoir pour voir ce qu’il se passe alors.

Enfin sur une troisième sortie, nous sommes partis sur un espace naturel sensible
et avons choisi une rivière de type intermittente afin de pouvoir faire des comparaisons avec la première sortie.
Dépaysement garanti pour ces élèves !

> la grande mare, un trou d’eau dans le cours intermittent du Granzon, stratotype du Berriasien

Au final, le bulletin de liaison du Syndicat Ardèche Claire du mois de juin est confectionné
pour l’essentiel avec des textes, photos, dessins, devinettes,
et réalisé par les élèves de toutes les classes participantes.

SORTIES 2017

…cliquez pour agrandir…

sorties Visites Sensibles 2016

Programme des prochaines sorties
VISITES SENSIBLES des ENS
pour le Conseil départemental de l’Ardèche

Samedi 25 juin
Une journée à la découverte du Tanargue

500 MA d’histoire sous vos pieds.
Avec Nicolas Grisolle AMM, en partenariat avec Clapas (M. Aymes, Géologue)
RDV 10h à la station de la Croix de Bauzon
Inscription auprès de Nicolas Grisolles au 06 64 21 28 08  – 2 €/personne

Mercredi 6 juillet
Entre bâti et géologie à la ferme de Bourlatier

Sortie gratuite, tarif réduit pour visiter la ferme (2,50 €)
Sortie organisée par le Syndicat Mixte de la Montagne Ardéchoise,
en partenariat avec Clapas (M. Aymes géologue)
dans le cadre des actions Espaces Naturels Sensibles du CG 07
Durée 2h30, environ

bourlatier 1 bourlatier 2

Samedi 10 septembre
De la tourbière au dominos

Le plateau d’est en ouest en traversant la tourbière.
Sortie découverte du plateau de Monselgues organisée par la Fage
et animée par Romain Lamontagne AMM, animateur nature en collaboration
avec une géologue de Clapas Maryse Aymes
RDV à 10h au gîte de la Fage avec un pique-nique
4 € adultes et 2 € de 11 à 16 ans
Inscription 06 18 96 74 84

13-06-22SGA_Montselgues63r_dominos

Samedi 21 mai
Pour MON PAYS MA FETE

Visite du sentier géologique de Naves, balade roches nature et paysage
organisée par Dimitri Moine AMM et animateur nature, et avec Maryse Aymes géologue.
RDV 13h30 au cimetière de Naves
Inscription et renseignements sur clapas@free.fr

Samedi 15 octobre
Balade dans le cadre des 40 ans
de la Société Géologique de l’Ardèche

RDV 10h à l’église de Saint-Etienne-de-Boulogne avec le pique-nique
A 18h30 conférence de Colette Véron sur les meules et moulins >
salle des Fêtes de Saint-Etienne-de-Boulogne.

Sur le même site sorties de demi journée :

Vendredi 3 juin
De Sarasset à l’Escrinet

avec l’Université Populaire Centre-Ardèche.
RDV 14h à L’Escrinet
Il reste quelques places.

Vendredi 10 juin

Le matin avec l’UP d’Aubenas : balade
L’après-midi : conférence de Franck Brechon au château de Saint-Michel-de-Boulogne

Classe volcan d’ Annonay

La classe volcan d’Annonay a eu beaucoup de chance avec la météo cette année.
Le 1er jour se déroule sur le plateau, sur le thème des sucs phonolitiques
avec Rolande Fayolle de Clapas, au Gerbier de Jonc le matin,
puis au suc de la Lauzière l’après-midi.

cl annonay suc lauzière 1Suc de la Lauzière

Les enseignants ont choisi de se restaurer et de loger à Sainte Eulalie au centre AEP
où Annick leur concocte toujours de copieux et excellent repas !

Le deuxième jour est consacré aux jeunes volcans d’Ardèche
avec le volcan de Cherchemuse et le lac d’Issarlès : après une matinée à la découverte des orchidées,
parisette et autre flore montagnarde, c’est la carrière de basalte qui retiendra toute l’attention des élèves.
Ils découvrent les bombes en fuseau et les enclaves de socle
ou de manteau ramonées dans la cheminée du volcan.

P1270331 P1270333Cherchemuse

Après un pique-nique ensoleillé sur la plage au bord du Lac,
c’est le secret du Lac qui se dévoile, lac de cratère, cratère de maar, tuf de maar, enfin, sont au menu.
Le troisième jour les professeurs EPS et SVT vont être mis à contribution
pour animer seuls une découverte du Mont Mézenc, suivi d’un déjeuner à St Clément,
d’une visite des éoliennes et de l’école du Vent, avant de s’en retourner vers Annonay.

classe annonay lac issarlès P1270316

Ce séjour, largement axé sur la nature et le volcanisme,
est un projet aidé dans le cadre des appels à projets Espace Naturel Sensible du Conseil Général de l’Ardèche.
L’association Clapas a pour habitude de relier la nature les roches les paysages
et l’homme lors de ces sorties, elle a donc toute sa place dans ce type de projet.

Un printemps pluvieux sur la montagne ardéchoise… Sortie scolaire

Un printemps pluvieux sur la montagne ardéchoise,
mais des élèves passionnés, un accueil chaleureux des locaux.

P1040277Les élèves et la ferme de la source de la Loire

Comme chaque année, l’association Clapas anime des journées de découvertes
des roches de la nature et des paysages sur la montagne ardéchoise ;
le Gerbier de Jonc et la Ferme de Loire sont une destination de choix.
En effet sur un espace réduit on peut découvrir :
l’architecture traditionnelle de la montagne avec la ferme de Loire
et sa magnifique toiture de lauze, les paysages de la ligne de partage des eaux,
la formation de la phonolite, la formation des dômes de laves visqueuses,
l’origine des sources de la Loire, mais aussi, en premier lieu,
un climat montagnard rude auquel les hommes la faune et la flore se sont adaptés.

Ainsi cette année Clapas et son animatrice Rolande Fayolle
ont reçu 3 collèges en voyage d’étude au pays des sucs :
le collège de Vals, le collège d’Annonay et le collège de Largentière.

P1040281La lauze de phonolithe comme toiture

P1040263Observation de la phonolite et d’où vient ce nom

P1040270Couchés sur la ligne de partage des eaux entre atlantique et méditerranée

Voici quelques infos du séjour du collège de Vals et de sa journée autour du Gerbier :

« Fin mai, les élèves de 6ème du Collège de Vals-les-Bains,
accompagnés de leur professeur Candice Roger ont pu découvrir
les particularités du plateau ardéchois et se mesurer aux conditions climatiques qui y règnent.
En effet, leurs activités de découverte (ascension du Mézenc et du Gerbier,
géologie et patrimoine au pied du Gerbier) se sont déroulées
dans des conditions quasi hivernales.
Cependant, après un déjeuner au chaud à Ste Eulalie,
l’après-midi fût consacrée à la découverte du lac d’Issarlès,
où un temps plus clément et l’apparition du soleil
a permis aux collégiens de bien terminer ce séjour.  »
Rolande Fayolle

P1040266Tout le monde joue

P1040265Un orchestre au pied du Gerbier

Rencontres Géole 2016 à Oyonnax

Sur les traces des dinosaures, les Géoliens font les cent pas !

On dit que même le plus long des voyages commence par un premier pas.
Ce proverbe a pris une tournure inédite cette année, puisque la folle équipe de la section Géole
de la Société Géologique de France s’est trouvée embarquée dans un voyage
de 150 millions d’années après la mise au jour de plusieurs séries d’empreintes de dinosaures !
Pour cette édition, les géoliens s’étaient donnés rendez-vous à Oyonnax
dans le massif du Jura, du 21 au 24 Avril.
Le thème de ces rencontres annuelles était la valorisation touristique et pédagogique des géosites,
illustré par la visite des sites à empreintes de dinosaures de la région.

Petit_IMG_4924

Pour partir du bon pied, les géoliens ont été conviés dès le jeudi
à participer à une journée de fouille dans une ancienne carrière du côté
de Hautecourt-Romanèche, guidés par Patrice Landry.
Dès 9h30, l’équipe encore incomplète, armée de pelles, brosses et balais, s’activait
sur la fine couche de terre et de graviers en espérant découvrir le creux
caractéristique d’une empreinte de sauropode.
Et puis, pas après pas, une véritable piste se dessinait parfois, imprimée sur le calcaire…
Quelle émotion alors ! Marcher dans les traces de ces géants du Jurassique 150 millions d’années
plus tard est une expérience tout à fait singulière ! Ce jour-là, les géoliens ont pu observer
de nombreuses pistes, parfois parallèles, ou bien entrecroisées.
Par hasard, deux journalistes de France 3 sont passés par là et se sont intéressés à l’évènement,
diffusant deux jours plus tard leur reportage. Une publicité toujours bonne à prendre
pour les activités de la S.G.F. et le géopatrimoine local !

Vendredi, après une bonne nuit de sommeil, les géoliens sont partis à la découverte
des sites paléontologiques majeurs de la région, toujours emmenés par Patrice Landry,
le découvreur avec Marie-Hélène de plusieurs d’entre eux et organisateurs des rencontres.
La matinée s’est déroulée sur le site de Plagne, avec la plus grande piste de dinosaures au monde !
Longue de 155 mètres, cette piste atteste du passage d’un sauropode il y a 150 millions d’années,
dans un environnement très différent du Jura actuel. On observe également sur ce site une piste
plus courte de théropode. La qualité des empreintes fossiles
a permis de nombreuses mesures et déductions.
Reste à savoir comment conserver et mettre en valeur au mieux ce genre de géosites,
soumis à l’inéluctable érosion de la roche. France 3 était encore présent pour cette matinée.

Petit_IMG_4819 Petit_IMG_4837Petit_IMG_4956

L’après-midi, les géoliens sont revenus sur leurs pas, en visitant le site de Hautecourt
à quelques kilomètres du lieu de fouille de la veille. Le long d’un sentier de randonnée,
une dalle calcaire laisse apparaitre des dizaines d’empreintes, les plus belles d’entre
elles témoignant du passage d’une petite famille de sauropodes, avec deux adultes et un jeune.
Puis en fin d’après-midi, visite du site privé de Martignat, avec là encore de belles empreintes,
dont la piste impressionnante d’un grand théropode. La soirée s’est conclue sur une présentation
à l’hôtel de Gaël Comment, exposant le travail de conservation
et de valorisation d’empreintes du côté Suisse du Jura.

P1270131 P1270132 Petit_IMG_4942 Petit_IMG_5014

Moment incontournable des rencontres Géole,
la journée du samedi fut dédiée aux communications sur les projets et les activités
des uns et des autres, avec une vingtaine de présentations sur des sujets variés.
C’est peut-être sur cette journée que l’on a le meilleur aperçu de la force de cette section atypique
qu’est Géole, dont le but premier est la diffusion des sciences de la Terre.
C’est un tourbillon d’idées qui anime alors ce groupe de travail, ce réseau constitué
de membres passionnés de Géosciences venant des quatre coins de France et d’ailleurs,
tous différents et apportant chacun leur pierre à l’édifice.

Petit_IMG_5020 - Copie
Le partage d’expérience est enrichissant pour tous,
que l’on soit médiateur scientifique,
chercheur, éditeur, professeur, étudiant, amateur…
Et cela ne se résume pas à un week-end par an ! Le réseau Géole, c’est aussi des échanges
tout au long de l’année, de l’entraide, du partage, des conseils, afin de trouver les mots
et les moyens de transmettre toujours plus efficacement au public
l’histoire que nous partageons tous, celle de notre planète.
Pour conclure cette journée bien remplie, l’assemblée générale de la section,
en présence du président de la SGF, a eu lieu.
Et, comme à l’accoutumée,
une petite soirée festive a été improvisée
afin de profiter encore un peu d’être tous ensemble.

Et voilà le dimanche qui arrive…
La soixantaine de participants venus à ces rencontres Géole 2016
commence à s’égrainer doucement, chacun retournant dans son pays.
Pour ceux qui restent plus longtemps, une visite matinale de quelques sites géologiques
remarquables du Jura est organisée : au programme, une boucle d’environ 2 heures
pour découvrir plissements et panoramas, comme le célèbre “chapeau de gendarme”
ou encore le “panorama de la Roche Blanche”. Avec les explications de Michel Campy,
les interprétations anciennes sont balayées, les coupes sont analysées,
expliquées et l’histoire des plissements jurassiens est comprise.
Un travail de médiateur scientifique bien réussi !

Tout au long de ces journées, les géoliens seront passés entre les gouttes,
et même les flocons, puisque lundi la neige recouvrait le Jura sur plusieurs centimètres.
Finalement, ces rencontres Géole ont été comme toujours très enrichissantes
et ont redonné de l’élan à tous ses membres, acteurs de la diffusion
des sciences de la Terre.
A coup sûr, l’année à venir défilera… à pas de géants !

Texte de Basile Javeneau
Et  Merci à Monique Delahaye pour ses belles photos
Ainsi qu’à Patrice Landry découvreur et notre guide